A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou

Saint-Clair
(France — Vienne)
par Jean-Claude Raymond

La bataille de Saint-Clair (1569 — IIIe Guerre de religion)

Le duc d'Anjou voulant empêcher les protestans de se retirer dans le Bas-Poitou, se mit en marche pour s'emparer des passages ; il s'approcha de la petite ville de Montcontour. L'amiral [Gaspard de Coligny] avait également dessein de s'emparer de ce poste, et y logea un détachement. Son armée se trouva dans la plaine de Saint-Clair, assez proche de l'avant-garde de l'armée catholique ; celle des protestans fut très maltraitée, et n'évita une entière défaite qu'à la faveur de la nuit. Le duc d'Anjou resta campé dans la plaine de Saint-Clair ; l'armée de l'amiral s'arrêta dans une autre plaine devant Montcontour.

Antoine-René-Hyacinthe Thibaudeau

in Histoire du Poitou

Chapitre XXI, page 366


Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Dans la Grande-Rue

L'Épicerie, café, débit de boisson

Grande-Rue — Saint-Clair (France-Vienne)

D'après une carte postale dont la date et l'origine sont inconnues.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Xoleine devant épicerie Saint-Clair (France-Vienne)

On remarquera juste devant le puits un carton supportant des bidons d'essence. Sur l'agrandissement situé à droite, on peut distinguer la marque de carburant Xoléine. J'ai bien connu ce genre de bidons à section carrée qui devaient tenir 10 litres.  Les lieux de distribution étaient rares et ces bidons mis dans les coffres servaient de réservoir de secours. Ils servaient aussi de réserve dans les garages.

Plus tard quand j'étais enfant, j'ai vu la façade de l'épicerie. Elle était flanquée d'une pompe à essence manœuvrée à la main. Deux vases en verre  se remplissaient alternativement de 5 litres. Quand l'un était plein, une sorte de déclic déclanchait la descente du carburant dans les réservoirs des automobiles ou motocyclettes.

La femme de droite est ma grand-mère maternelle, boulangère, qu'on retrouve sur la photographie de sa boutique.

La Grande-Rue n'était pas encore goudronnée, on peut distinguer les marques étroites des roues des charettes sans aucune trace de pneumatiques. On remarquera l'absence de fils électrique. la photographie à donc été prise avant 1920 à quelques années près. Lire deux anecdotes concernant l'électrification dans le Loudunais :

L'éclairage dans le site Antick des objets disparus ou en voie de disparition.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

La Boulangerie

Boulangerie Brossard à Saint-Clair (France-Vienne) avant la seconde guerre mondiale

Boulangerie Brossard avant la seconde guerre mondiale

Modèle facture boulangerie Fernand Brossard

Logo au-dos d'une carte postale.

La  photographie ci-dessus se présente sous forme de carte postale avec dos imprimé. La seule marque d'identification est une tête de cheval dans un fer à cheval comme l'indique le dessin à gauche.

La photographie de boutiques avec les protagonistes sur le pas de la porte des devantures était-elle une pratique courante entre les deux guerres ? Ou bien était-ce une pratique locale. Si vous avez des informations sur ce point, contactez-nous.

La boulangerie appartenait à mes grands-parents maternels Fernand et Georgette Brossard. Ma grand-mère Georgette Brossard est entre Paul Béchaud, ouvrier à gauche et Roger Brossard, neveu et également ouvrier. A complètement à gauche mon arrière-grand-mère Armandine Tardy, mère de Georgette.

A gauche un modèle de facture.


Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Un saint et une légende

En 980, il y a plus de mille ans, on trouve la première mention écrite sur la commune de Saint-Clair, dans le cartulaire de saint Cyprien de Poitiers. A vrai dire, le nom de Saint-Clair est celui de ce martyr décapité en l'an 303-304 au Martray de Loudun. Il aurait ensuite porté sa tête dans ses mains, ce qui expliquerait la conception bizarre de la statue traditionnelle, puisque la tête ne porte pas sur le cou. Certainement à cette époque-ci, le lieu qui portait auparavant le nom d'Aler devient Saint-Clair d'Aler. Le saint y serait-il venu ? C'est un point obscur de l'histoire. Néanmoins, la légende de saint Clair se perpétue. La source qui sourd à Saint-Clair est dite miraculeuse et en est le plus vibrant témoignage. L'eau de cette fontaine guérirait les maladies des yeux. On vient encore y chercher de l'eau. 

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Vieux puits

Saint-Clair possédait au moins trois puits qui semblent communaux.
  • Le puits ci-dessous,
  • Celui qui se trouvait devant l'épicerie-café,
  • Le troisième se trouvait tout près de la maison que mon grand-père occupait après avoir cédé sa boulangerie. Mes grands-parents qui avaient un puits dans leur cour allaient chercher de l'eau dans ce puits communal car l'eau y était limpide contrairement à celle de leur puits. Toute la famille buvait cette eau quand nous allions chez eux. Mais, un jour les autorités firent faire une analyse des eaux des puits. Quelle ne fut pas notre surprise quans nous avons appris que l'eau du puits communal n'était pas potable contrairement à celle du puits familial. Il faut dire que le puits communal était en bordure du chemin qui était un véritable bourbier l'hiver, dans lequel se déversait les effluents de quelques cours de fermes.

Saint-Clair (France — Vienne) Vieux puits.

Vieux puits ©Jean-François Raymond, le 2007-07-19.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Linteau sculpté

Saint-Clair (France-Vienne) - Linteau sculpté.

Le linteau sculpté d'une fenêtre attire l'œil puisqu'elle est la seule dans le voisinage. On m'a rapporté que ce linteau a été sculpté par un compagnon du tour de France qui fut logé dans la maison. Je pense que le  visage est celui de l'occupante de la maison de l'époque.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document


Données administratives, patrimoniales et géographiques

Accès aux données concernant Saint-Clair
  • sur l'encyclopédie Wikipedia,
    (données géographiques et administratives, liens vers sites officiels)
  • sur les bases de données du Ministère de la Culture
    (architecture, mobilier, iconographie...),
  • sur le serveur ViaMichelin.
    (accès aux cartes Michelin numérisées du lieu)


Messagerie, Aide, Aranei-Orbis ? Copyright, etc.

Retour à l'article Histoire régionale — Litste des lieux .

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou vous remercie de votre visite

Dernière modification : 2010-09-19 - 19:29:15

  Contact | Aranei-Orbis ? | Recherchons | Aide | Crédit | Nouveautés

Déficience visuelle

Sites de la galaxie Aranei-Orbis

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou
Patrimoine régional entre Angers, Tours et Poitiers : personnages célèbres, coutumes, légendes, témoignages, histoire, géographie, architecture.
(jcraymond.free.fr)
Chansons anciennes
Chansons trouvées dans des cahiers datant d'avant la guerre de 1914-1918.
(cahierschansons.free.fr)
Arts des mots — Le Poémier
Poèmes et textes de mes amis et invités.
(lepoemier.free.fr)
Arts visuels
Œuvres de mes amis et invités.
(www.chez.com/araneiorbis)
Antick
Musée virtuel d'objets anciens, disparus ou en désuétude.
(antick.free.fr)
Domus-Libri
Maison des livres anciens restitués sous format numérique.
(domuslibri.free.fr)
Morts pour la France
Monuments aux morts et les noms qu'ils portent.
(mortspourfrance.free.fr)

Copyright :© Aranei-Orbis - 1997 - 2016 - Toute reproduction, adaptation, traduction réservée.

  Document made with KompoZer 

Valid HTML 4.01 Transitional Valid CSS!