A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou

La Grimaudière et sa source
France — Vienne
par Jean-Claude Raymond

La Source — description et photographies

Au milieu du bourg, l'eau sort par un trou, profond de 14 mètres, avec un débit de 400 m3 par heure. Elle forme un petit étang, fermé à l'une de ses extrémités par un lavoir restauré et encadré d'un côté par le vieux château et un moulin aujourd'hui disparus, de l'autre par l'église Saint-Cybard du XIIe siècle. Grâce à cette source, la Dive, née à Maisonneuve, se voit considérablement grossie.

Un captage, avec le concours d'hommes-grenouilles, a été effectué et inauguré en juin 1963. Un tiers de son débit a suffi pendant 30 ans à alimenter 34 communes du Bas-Loudunais affiliées en syndicats. La teneur en nitrates étant aujourd'hui trop élevée, l'eau n'est plus consommable.

La Grimaudière — La Source

La Source de La Grimaudière en 1910 (Collection Lydie Moine)
(Contrairement à l'indication portée sur cette carte, la Dive prend sa source à Maisonneuve)

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

La Grimaudière (France—Vienne) — La source vue de l'emplacement de l'ancien château

La Source de La Grimaudière vue à partir de
l'emplacement de l'ancien château
(©Photo Lydie Moine)

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

La Grimaudière (France — Vienne) — Le Lavoir à la source

 Le Lavoir restauré décrit dans le texte plus bas (©Photo Lydie Moine)

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Déjà au temps de Rabelais

Cette source était déjà célèbre au temps de Rabelais. Son héros Gargantua après avoir festoyé de deux paires de bœufs et d'une charretée d'épines, au Gué des Thibets proche, avala un moucheron sans s'en rendre compte et dût arroser son repas, penché sur le gouffre de La Grimaudière, il y resta les pieds englués dans le marais et en décrottant la boue de ses chaussures, il forma la butte du Puy Taillé et du pied Mouron.

Note

La légende des pattins de Gargantua (collines résultant de la terre laissée par le géant quand il se débarasse de la terre collée à ses bottes)  est fréquente dans le Loudunais et indique combien les géants de Rabelais ont été et sont restés populaires. Je n'ai pas retrouvé dans les textes de Rabelais ce genre d'histoire. Mais nous n'en voudrons pas à ceux qui ont attribué aux géants d'avoir façonné le relief de notre région qui, si elle avait été totalement plate, aurait été bien moins attrayante.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Quand la Dive marquait la frontière entre le Poictou et le Lodunois

La Dive

laquelle prend son commencement à une lieue et demie plus hault [que Moncontour], au village de la Grimaudière, dont la source, qui vient d'un bas, est si profonde que l'on ne peut trouver le fond, et fait moudre un beau moulin à dix pas de là ; cette petite rivière sépare le Lodunois du Poictou et va se jeter dans la rivière du Thoué  [Thouet] près Saumur.

dressèz par Louys Trincant, procureur du Roy à Loudun

in Mémoires de Moncontour, pour M. du Chesne,

Louis Trincant se distingua par l'acharnement qu'il montra à perdre Urbain Grandier dont il fut l'un des accusateurs les plus intransigeants.


Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Quand la source était une attraction

Autrefois, une auberge restaurant se trouvait sur le bord de la Dive à proximité de la source de La Grimaudière, près d'un pont. Le jaillissement de l'eau provoquait un tourbillon assez puissant pour entraîner une barque placée en son centre. L'été bien des gens étaient attirés par cet endroit frais et verdoyant.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document


Données administratives, patrimoniales et géographiques

Accès aux données concernant La Grimaudière et sa source
  • sur l'encyclopédie Wikipedia,
    (données géographiques et administratives, liens vers sites officiels)
  • sur les bases de données du Ministère de la Culture
    (architecture, mobilier, iconographie...),
  • sur le serveur ViaMichelin.
    (accès aux cartes Michelin numérisées du lieu)


Messagerie, Aide, Aranei-Orbis ? Copyright, etc.

Retour à l'article Liste des lieux .

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou vous remercie de votre visite

Dernière modification : 2008-01-06 - 10:30:29

  Contact | Aranei-Orbis ? | Recherchons | Aide | Crédit | Nouveautés

Déficience visuelle

Sites de la galaxie Aranei-Orbis

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou
Patrimoine régional entre Angers, Tours et Poitiers : personnages célèbres, coutumes, légendes, témoignages, histoire, géographie, architecture.
(jcraymond.free.fr)
Chansons anciennes
Chansons trouvées dans des cahiers datant d'avant la guerre de 1914-1918.
(cahierschansons.free.fr)
Arts des mots — Le Poémier
Poèmes et textes de mes amis et invités.
(lepoemier.free.fr)
Arts visuels
Œuvres de mes amis et invités.
(www.chez.com/araneiorbis)
Antick
Musée virtuel d'objets anciens, disparus ou en désuétude.
(antick.free.fr)
Domus-Libri
Maison des livres anciens restitués sous format numérique.
(domuslibri.free.fr)
Morts pour la France
Monuments aux morts et les noms qu'ils portent.
(mortspourfrance.free.fr)

Copyright :© Aranei-Orbis - 1997 - 2016 - Toute reproduction, adaptation, traduction réservée.

  Document made with KompoZer 

Valid HTML 4.01 Transitional Valid CSS!