A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou

Louis Charbonneau-Lassay
Historien du Loudunais
par Jean-Claude Raymond

Introduction

Pour qui s'intéresse à Loudun et aux légendes de la région, Charbonneau-Lassay est incontournable tant il a écrit sur sa région. Nous avons tenté de rassembler assez maladroitement et très incomplètement quelques titres de ses écrits.

Mais nos recherches nous ont menés vers une mine. En effet, un site Internet lui est entièrement consacré. On y trouve sa généalogie, une bibliographie, des textes de colloques et des études diverses.

Loudun a commémoré le cinquantenaire de sa mort en 1996.

Le musée de Loudun porte son nom.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Éléments biographiques

Louis Charbonneau-Lassay est né le 1871-01-18, d'une vieille famille paysanne d'origine vendéenne. Enfant doué, il fut pris en charge les Frères de Saint-Gabriel à Saint-Laurent-sur-Sèvres. Élevé dans le contexte religieux, il entre dans la congrégration. Il s'intéresse rapidement à la préhistoire. Ses premières recherches dans le bassin de la Sèvre-Nantaise lui permettent de faire des découvertes intéressantes. Il devient alors membre de la Société des Antiquaires de l'Ouest, puis en 1902 de la Société archéologique de Nantes. Il collectionne de nombreux objets préhistorique et écrit de nombreux articles dans le cadre des sociétés savantes auxquelles il participe. Il est remarqué par l'École nationale d'anthropologie et collabore dans ce cadre à l'exposition universelle de 1900.

La bibliographie donne une idée de ses multiples publications. Mais, son œuvre principale est Le Bestiaire du Christ de plus de 1004 pages et autant de gravures sur bois réalisées. Cet ouvrage sera publié en 1940 aux éditons Desclée de Brouwer. En 1943, à la suite d'un bombardement de Bruges par l'armée allemande les matrices brûlèrent dans l'incendie de la maison d'édition. Une ré-édition vient de paraître chez Albin Michel (voir http://www.moncelon.com/bestiaireduchrist.htm) à partir de l'édition de 1940.

Louis Charbonneau-Lassay meurt en 1946.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Biographie par Auguste-Louis Lerosey

Né à Loudun le 18 janvier 1871, entra tout jeune dans la Société des Frères de Saint-Gabriel, à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée).
Il s’attacha, en dehors de ses occupations professionnelles, à l’étude de la Préhistoire et fit dans le bassin de la Sèvre-Nantaise des découvertes importantes. Il fut reçu, en 1900, membre de la Société des Antiquaires de l’Ouest, et en 1902, dans la Société archéologique de Nantes, puis devint le collaborateur de plusieurs revues scientifiques et littéraires.
Après l’Exposition de 1900, où il avait exposé des séries de silex préhistoriques et des plans manuscrits, il fut admis à collaborer à la Revue de l’Ecole nationale d’Anthropologie de Paris.
Rendu à la vie civile, en 1903, par suite de la dissolution de sa Congrégation, il fut reçu membre de l’Ordre romain des avocats de Saint-Pierre. Cette même année 1903, la Société française d’archéologie lui décernait une médaille d’honneur, frappée en son nom, pour ses études sur la « Préhistoire vendéenne ».
On lui doit diverses publications, entre autres :
Les pierres gravées de Saint-Aubin-Baubigné ;
L’âge du cuivre et les haches plates dans l’Ouest ;
Le dolmen de la Roche-Vernaize, près Loudun ;
Souterrains-refuges préromains de la vallée de la Sèvre-Nantaise ;
L’affique de la Grève ;
Polissoirs préhistoriques de la vallée de la Sèvre-Nantaise.
Il appartient à une ancienne famille vendéenne. Après les troubles du XVIème siècle, les Charbonneau du Loudunais cessèrent de participer aux « monstrances » de noblesse, faute de ressources. Charbonneau portait : d’azur semé de fleurs de lys d’or aux trois écussons d’argent posés 2 et 1.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Charbonneau-Lassay et la création de la Société historique du Pays Loudunois

Bien qu'il fût membre actif de plusieurs sociétés savantes, Charbonneau-Lassay eut le désir de rassembler à Loudun les personnes passionnées par l'histoire de la ville et du Loudunais. Le Cercle Jean de la Jaille fut une première tentative dans ce sens qui ne dura pas

Mais Charbonneau-Lassay persista malgré les sceptiques qui pensaient que Loudun était une ville trop petite et ne voyaient pas l'intérêt de créer une sructure alors qu'existait à Poitiers la Société des Antiquaires de l'Ouest. La première réunion de la Société du Pays Loudunois eut lieu en 1938. Charbonneau-Lassay avait réuni autour de lui des amis et personnalités locales qui partageaient son idée  : créer un groupe politiquement neutre dont le but serait d'étudier et faire connaître l'histoire de Loudun et du Loudunais. Parmi ceux qui aidèrent Charbonneau-Lassay on trouve :

MM :

  • le comte François Odard de Rilly d’Oisonville (collectionneur d'objets historiques),
  • Marcel Aymard, maire de Loudun, et son frère Henri, notaire,
  • François Eygun, conservateur de la bibliothèque municipale de Poitiers,
  • Firmin-Blanchard fils de l'imprimeur qui avait participé à la création du Journal de Loudun qu'il imprimait et ouvrit ses colonnes à la société,
  • le comte de Mondion de Ceaux-en-Loudun,
  • l’archiprêtre de Loudun,
  • Bernier pharmacien,
  • Loury, pharmacien,
  • Mme d’Épinay née de Cougny (famille de l'historien M. de Cougny, historien avocat et président de la Société Française d'Archéologie),

Au début de la société, Charbonneau-Lassay pensait organiser seulement des réunions et des promenades dans les environs de Loudun.

Les membres d'honneur élus de la société à sa création étaient :

  • M. le Préfet et Mgr l’évêque de Poitiers pour le département,
  • M. le maire et M. l’archiprêtre de Loudun pour la ville.
Les responsabilités furent réparties ainsi :
Louis Charbonneau-Lassay — président,
M. le comte de la Bouillerie — vice-président,
M. André Moreau de la Ronde — vice-président,
Mme Simone Delaroche (épouse du docteur Pierre Delaroche qui deviendra président de la société) — secrétaire
M. Audiget — trésorier.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Bibliographie

Œuvres hors histoire de Loudun et du Loudunais

Le Bestiaire du Christ — La mystérieuse emblématique de Jésus est l'ouvrage principal de Louis Charbonneau-Lassay.

Les différentes éditions

  • Le Bestiaire du Christ — La mystérieuse emblématique de Jésus, réimpression chez Albin-Michel, 2006, environ 1004 pages et 1157 gravures.
  • Le Bestiaire du Christ — La mystérieuse emblématique de Jésus, chez Archè, 1990, réimpression de l'édition de 1940, a été ajouté un index des pricipaux sujets.
  • Le Bestiaire du Christ — La mystérieuse emblématique de Jésus, chez Archè, 1985
  • Le Bestiaire du Christ — La mystérieuse emblématique de Jésus, chez Archè, 1980
  • Le Bestiaire du Christ — La mystérieuse emblématique de Jésus, chez Archè, 1975
  • Le Bestiaire du Christ — La mystérieuse emblématique de Jésus, chez Éditions L. J. Toth, 1974
  • Le Bestiaire du Christ — La mystérieuse emblématique de Jésus,  chez Desclée de Brouwer, 1940.

Un travail gigantesque malheureusement détruit

Couverture de l'édition fac-similé du Bestiaire du Christ par Charbonneau-Lassay

Louis Charbonneau-Lassay, à la fois rédacteur des 1004 pages et graveur des 1157 planches, consacra une quinzaine d'années à préparer cet ouvrage qui connut bien des vicissitudes. La souscription avait été lancée en 1937 mais le livre ne parut qu'en 1940.

En 1943, comme suite à un bombardement de Bruges par l'armée allemande les planches gravées par Charbonneau-Lassay brûlèrent dans l'incendie de la maison d'édition. Une ré-édition a été publiée en avril 2006, chez Albin Michel à partir d'une édition de 1940.

L'intérêt de ce livre est expliqué sur le site des éditions Archè.

Œuvres sur Loudun et le Loudunais

Pour la partie de son œuvre sur l'ésotérisme chrétien, nous recommandons au lecteur de consulter le site déjà mentionné plus haut.

  • Les graffites symboliques de l'ancien monastère des Carmes, à Loudun, 8e année, n°58, mars-avril 1935, pages 129-134.
  • L'Ours de Saint-Maximin de Mouterre, La Gazette de Loudunais, 1972.
  • Les Légendes de Sainte-Radegonde, La Gazette du Loudunais, 1976.
  • Héraldique loudunaise, Presses Sainte-Radegonde, La Roche-Rigault (86200 -- Loudun), 1996.
  • L'Iconographie ancienne du Cœur de Jésus à Loudun (Vienne), 5e année, n°2, juillet 1925, pages 95-103.Signe en forme de clef gravé sur une hache néolithique trouvée à Loudun, Bulletin des Antiquaires de l'Ouest, tome 4, 1er trimestre 1918, pages 320-323.
  • Miron et Méron près Loudun, Bulletin des Antiquaires de l'Ouest, tome 3 , 2e trimestre 1915, pages 343-346.
  • Les châteaux de Loudun, d'après les fouilles archéologiques de M. Moreau de la Ronde, L. Blanchard, Loudun, 1915.
  • Sépulture néolithique à incinération dans les bois de La Ronde près Loudun, Bulletin des Antiquaires de l'Ouest, tome 2, 4e trimestre 1910, pages 162-165.
  • Note sur l'emploi des cercueils en calcaire coquillier des gisements angevins dans les sépultures mérovingiennes du Nord du Poitou, Bulletin des Antiquaires de l'Ouest, tome 2 , 1er trimestre 1912, pages 493-502.
  • Les Sépultures franques et le culte de Sy. Maximin de trèves durant les temps mérovingien à Mouterre-Silly (près Loudun), Bulletindes Antiquaires de l'Ouest, tome 2, 4e trimestre 1912, pages 657-670.
  • Les anciennes Armoiries d'une famille de paysans loudunais. Les Charbonneau, L. Blanchard, imprimeur à Loudun, 1913.
  • Saint Fort de Tourtenay et son culte à Ceaux-en-Loudun, édité par Louis Blanchard, imprimeur à Loudun (1919).
  • La Croix mystérieuse de Loudun, Bulletin des Antiquaires de l'Ouest, tome 5, 3e-4e trimestre 1920, pages 445-453.
  • Le Christ-Orphée de Loudun, Bulletin des Antiquaires de l'Ouest, tome 7, 2e trimestre 1920, pages 125-129.
  • Le Sacré-Cœur du Donjon de Chinon, attribué aux Chevalires du Temple, Regnabit, 1re année, n°8, janvier 1922, pages 153-158.
  • Le Sacré-Cœur du Donjon de Chinon, attribué aux Chevalires du Temple, second article, Regnabit, 1re année, n°10, mars 1922, pages 371-379.
  • Le cœur rayonnant au donjon de Chinon attribué aux Templiers, Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur, Beaux-Livres, Fontenay-le-Comte, 1922 (réimpression Archè, 44 pages, Milan, 1975, ISBN 8-272520-398.
  • L'Église de Claunay, Journal de Loudun, 1924.
  • La Tour carrée de l'ancienne forteresse de Loudun, 24 pages, une photographies et des illustrations en noir et blanc, imprimerie Mme Vve Blanchard 1934, 13,4 par 18,4 cm.
  • La Tour carrée de l'ancienne forteresse de Loudun, imprimerie Mme Vve Blanchard 1920.
  • Les Rochers gravés de la Vendée par L. Capitan, l'abbé Henri Breuil, Charbonneau-Lassay, 1904.
  • Légendes loudunaises. La Damoiselle de château de Beauvais, Imprimerie A. Roiffé-L. Blanchard, Loudun.
  • Les merveilleuses légendes d'amour du Poitou, dont il ne reste que les brouillons
  • Légende des fiancés de Lerné.
  • Les Bêtes fabuleuses du Loudunois
  • Le Sceau de Guillaume, seigneur de Vaon-en-Loudunois.
  • Les Fouiles de dolmen de la Roche-Vernaize, aux Tois-Moutiers (Vienne).
  • Saint Alléaume de Loudun.
  • Rues de Loudun.

Collaboration à des revues

  • Regnabit, (1921-1929)
  • Le Rayonnement intellectuel, (1929-1939) Charbonneau-Lassay en devint le directeur
  • Atlantis
  • La triple enceinte dans l'emblématique chrétienne, septembre-octobre 1929
  • Le Voile d'Isis
  • Études traditionnelles

Ouvrages sur Louis Charbonneau-Lassay

  • Hermétisme et emblématique du Christ dans la vie et l'œuvre de Charbonneau-Lassay, Salzani S., Zoccatelli P.L., Arche, collection Ésotérisme.

  • Autour de René Guénon - CD-Rom - Lettres de René Guénon à Louis Charbonneau-Lassay, fac-similé - 116 pages.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Liens

Musée Charbonneau-Lassay à Loudun (France — Vienne)

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document



Messagerie, Aide, Aranei-Orbis ? Copyright, etc.

Retour à l'article Célébrités régionales .

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou vous remercie de votre visite

Dernière modification : 2008-09-08 - 06:16:46

  Contact | Aranei-Orbis ? | Recherchons | Aide | Crédit | Nouveautés

Déficience visuelle

Sites de la galaxie Aranei-Orbis

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou
Patrimoine régional entre Angers, Tours et Poitiers : personnages célèbres, coutumes, légendes, témoignages, histoire, géographie, architecture.
(jcraymond.free.fr)
Chansons anciennes
Chansons trouvées dans des cahiers datant d'avant la guerre de 1914-1918.
(cahierschansons.free.fr)
Arts des mots — Le Poémier
Poèmes et textes de mes amis et invités.
(lepoemier.free.fr)
Arts visuels
Œuvres de mes amis et invités.
(www.chez.com/araneiorbis)
Antick
Musée virtuel d'objets anciens, disparus ou en désuétude.
(antick.free.fr)
Domus-Libri
Maison des livres anciens restitués sous format numérique.
(domuslibri.free.fr)
Morts pour la France
Monuments aux morts et les noms qu'ils portent.
(mortspourfrance.free.fr)

Copyright :© Aranei-Orbis - 1997 - 2016 - Toute reproduction, adaptation, traduction réservée.

  Document made with KompoZer 

Valid HTML 4.01 Transitional Valid CSS!