A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou

Boylesve et la Loire

par Jean-Claude Raymond

Table des matières


Introduction

Boylesve René (1867-1926).

Comme chez Balzac, la Loire apparaît souvent dans l'œuvre de René Boylesves. Vous trouverez ici des citations où la Loire est décrite ou joue un rôle.

René Boylesve est originaire de la région couverte par le présent site, et à ce titre un article lui est consacré, vous y trouverez des éléments biographies et bibliographiques.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

La Loire dans La Leçon d'amour dans un parc

L'action de ce roman libertin se situe dans un château situé dans les environs de Fontevrault, célèbre par son abbaye royale.

Ces douces collines, comme il y en a tant et de si jolies, au bord de la Loire

Ce château était situé sur la pente d' une de ces douces collines, comme il y en a tant et de si jolies, au bord de la Loire ; et il avait été très bien aménagé, surtout quant à ses jardins, par feu M. Lemeunier De Fontevrault, qui raffolait des belles allées à la française, élancées en droite ligne entre des arbres de haute futaie, dont les libres panaches balaient le ciel, tandis que leurs corps disposés symétriquement, soumis au ciseau, parés et unis comme une rangée de courtisans, donnent l'idée d'une grande politesse de mœurs, d' une entente parfaite sur les choses primordiales de la vie courante, en même temps que d' une certaine réserve de liberté non dépourvue d'audaces pour ce qui est des hauteurs, ou bien ne donnent l'idée de rien du tout, sinon d' un plaisir pour la vue, ce qui vaut tout autant. Il aimait les perspectives lointaines, la surprise d' une statuede marbre magnifique et isolée sous les ombrages, ou ayant l' air, à l' automne, de courir avec les feuilles que poursuit le vent ; et les terrasses à l' italienne d'où retombent les pampres et les vignes vierges en lourds baldaquins ; les balustrades où l' on prend aisément une pose élégante et où l' on s' imagine volontiers qu' on ne peut point ne pas penser à quelque chose de noble et de beau. Aussi avait-il répandu à profusion ces ornements sur sa terre de Fontevrault, allant depuis le sommet du coteau planté de moulins à vent jusqu' au bac d' Ablevois, où les gens de Touraine traversent le fleuve pour gagner la vallée d'Anjou.

Boylesve

in La Leçon dans un parc

Le grand bonheur est de descendre au bout des jardins, jusqu' à la Loire…

Le grand bonheur est de descendre au bout des jardins, jusqu'à la Loire, ce qui est une longue promenade, et de regarder glisser les lents bateaux plats que mènent tantôt une voile gonflée, tantôt des chevaux percherons attelés à la queue leu leu sur le chemin de halage. Pour parvenir là, non loin de l'ancien logis du jardinier, une grille de fer qu'il faut pousser contient, dit-on, dans ses gonds, un pauvre petit oiseau que l'on écrase un peu chaque fois, soit que l'on sorte du parc, soit que l'on y revienne. Et c'est le chemin du bac d'Ablevois, où l'on s'amuse à attendre le radeau du passeur, gros comme un sabot au départ de l'autre rive, et qui atterrit sans bruit près de vous, chargé d'une voiture, d'un couple de boeufs ou d'un troupeau de chèvres gênées par leurs pis brimballants.

Boylesve

in La Leçon dans un parc

On apercevait la cime de vieux platanes dont les pieds baignaient dans la Loire

… un splendide pin d'Italie ouvrait tout grand son parasol noir. Au delà, mais fort loin, comme un horizon de nuages moutonneux, on apercevait la cime de vieux platanes dont les pieds baignaient dans la Loire. Que tout cela était donc indifférent à Ninon ! Elle ne regardait que la pointe de ses petits souliers. Elle trouvait le temps un peu lourd et avait bien de la peine à mettre de l'ordre en ses pensées.

Boylesve

in La Leçon dans un parc

Lorsque Ninon devient indifférente au spectacle de la Loire et ne regarde que ses petits souliers, elle a bien de la peine à mettre de l'ordre en ses pensées. Ce passage renvoie à l'idée de la Loire apaisante décrite par Balzac.

Le long câble barrant la Loire s'enroulait pour amener le bac

A ce moment commença de grincer la poulie sur laquelle le long câble barrant la Loire s'enroulait pour amener le bac ; et l'on distingua sur l'autre rive un lourd chariot chargé de foin, qui, en touchant le radeau, produisit un coup sourd dont l'ébranlement imitait le bruit du canon. Et le cheval, la voiture et le conducteur immobiles vinrent en grossissant peu à peu.

Boylesve

in La Leçon dans un parc

La vue s'étendait sur le parc et, au delà, sur les belles prairies qu'arrosent la Loire et la Vienne

… la vue s'étendait sur le parc et, au delà, sur les belles prairies qu'arrosent la Loire et la Vienne, mêlées tout près de là.

Boylesve

in La Leçon dans un parc

Au bord de la Loire, qui jetait une lueur par endroits, comme un miroir dans la nuit

Il se trouva par hasard au bord de la Loire, qui jetait une lueur par endroits, comme un miroir dans la nuit ; et il s'assit là. Il pensait à tout ce qu' il avait désiré de pur et de splendide, durant plusieurs années, sous les charmilles et près des bassins du parc enchanté, en lisant des poètes. En vérité, il s'était créé un monde de beauté qui, depuis longtemps, environnait son front et le suivait partout. Il n'avait jamais aperçu la vilaine face des choses. Il se rappelait son orgueil, lorsque, enivré de poésie, il remontait les marches de marbre sous le pin parasol, au pied du vase à la bacchanale ; et tout lui semblait mener à un royal amour, d'une manière aussi sûre que les belles et droites allées du parc convergeaient au château où vivait Ninon. à ce moment, il osa élever son esprit vers Dieu et lui dit : " mon dieu, qui passez probablement en ce moment-ci parmi les étoiles, trop haut pour m'entendre, j'éprouve le besoin de vous parler... j'ai le cœur si gros, si gros, qu'il n'est pas possible que vous ne vous en aperceviez pas, même de loin... alors prenez-moi en pitié, parce que je ne suis pas méchant et n' ai jamais eu qu'une émotion trop vive et qui me nuit... j' aime à en mourir Madame la marquise De Chamarante, la plus belle de vos créatures. Cette femme merveilleuse m'a caressé un jour au bord du bassin, et j' ai été trop surpris pour faire comme cela, à l' improviste, ce que vous avez décidé de toute éternité qu'un homme doit faire en pareil cas pour plaire aux femmes... et je crois que Ninon ne me l' a pas pardonné.

Boylesve

in La Leçon dans un parc

Mon dieu [...] c'est vous qui avez créé Ninon, les arbres, les pelouses, la rivière de Loire

Et veuillez me croire, mon dieu, votre serviteur humble et l'admirateur enthousiaste de vos œuvres, puisque c'est vous qui avez créé Ninon, les arbres, les pelouses, la rivière de Loire et l'eau qui dort dans les bassins au pied de la grande terrasse...

Boylesve

in La Leçon dans un parc

Les poissons de la Loire montaient baiser à la surface de l'eau la lumière du jour

La pureté du matin lui permit de penser à Ninon comme autrefois. Ce fut peut-être aussi la bonté de Dieu qui lui accorda ces quelques minutes agréables, durant lesquelles il fit beaucoup de chemin. Les oiseaux chantaient, les troupeaux descendaient dans les prairies, les poissons de la Loire montaient baiser à la surface de l'eau la lumière du jour, et le chevalier encadrait l'image de sa bien-aimée dans les ondes qu'ils laissaient sur l'eau paresseuse.

Boylesve

in La Leçon dans un parc

…une majesté si bien consacrée et si pure qu'elle dédaigne les trompettes…

La Loire possède] une majesté si bien consacrée et si pure qu'elle dédaigne les trompettes, l'habit, la couronne, une puissance qu'aucun tapage n'annonce ; on la reconnaît à son pas.

Boylesve

in La Leçon dans un parc

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

La Loire dans Le meilleur Ami

La Loire (…) des parfums d’héliotropes et de fruits mûrs (…) comme de petites nuées pesantes et tangibles…

La Loire basse, déchirée en lambeaux par ses sables et ses îles, ressemblait de loin à ces traces argentées que laissent les limaçons dans les allées des jardins ; le calme était immense, l’air frais ; des parfums d’héliotropes et de fruits mûrs montaient, s’évaporaient et se recomposaient, comme de petites nuées pesantes et tangibles ; (…) La plupart du temps, la tranquillité était telle, qu’à huit cent mètres j’entendais un poisson sauter hors de l’eau.

Boylesve

in Le meilleur Ami

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

La Loire dans Mon Amour

La douceur, la délicatesse (…) de la Loire

La douceur, la délicatesse, la majesté tranquille et bienveillante de ces grands paysages de Loire !

Boylesve

in Mon Amour

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document



Messagerie, Aide, Aranei-Orbis ? Copyright, etc.

Retour à l'article La Loire et ses affluents .

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou vous remercie de votre visite

Dernière modification : 2008-01-11 - 19:07:17

  Contact | Aranei-Orbis ? | Recherchons | Aide | Crédit | Nouveautés

Déficience visuelle

Sites de la galaxie Aranei-Orbis

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou
Patrimoine régional entre Angers, Tours et Poitiers : personnages célèbres, coutumes, légendes, témoignages, histoire, géographie, architecture.
(jcraymond.free.fr)
Chansons anciennes
Chansons trouvées dans des cahiers datant d'avant la guerre de 1914-1918.
(cahierschansons.free.fr)
Arts des mots — Le Poémier
Poèmes et textes de mes amis et invités.
(lepoemier.free.fr)
Arts visuels
Œuvres de mes amis et invités.
(www.chez.com/araneiorbis)
Antick
Musée virtuel d'objets anciens, disparus ou en désuétude.
(antick.free.fr)
Domus-Libri
Maison des livres anciens restitués sous format numérique.
(domuslibri.free.fr)
Morts pour la France
Monuments aux morts et les noms qu'ils portent.
(mortspourfrance.free.fr)

Copyright :© Aranei-Orbis - 1997 - 2017 - Toute reproduction, adaptation, traduction réservée.

  Document made with KompoZer 

Valid HTML 4.01 Transitional Valid CSS!