A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou

Création du Tennis Club de Loudun
1935-1945
Jean-Claude Raymond Texte de Guy Germain

Logotype du Tennis Club de loudunDans les années 1935-1945, pour pratiquer le tennis dans notre région, il fallait vraiment en avoir le désir. Les quelques courts existants appartenaient à des particuliers. Ainsi, pour commencer à jouer en 1935-1936 avec quelques amis et copains du collège, nous eûmes l'autorisation de faire nos premiers échanges de balles au château de Jalnay où il y avait là un court en ciment, bien abîmé d'ailleurs, mais qui faisait bien notre affaire.

Par la suite, nous pûmes disputer nos parties de tennis sur un terrain appartenant à Madame Auriau. Celui-ci se trouvait dans le parc, derrière cette belle maison bourgeoise qui fait face à la rue Marcel Aymard. Nous étions quelques copains à nous rencontrer le plus souvent possible dans cet endroit où nous nous adonnions à notre sport favori. Je voudrais rappeler les noms des participants de cette époque. Tout d'abord quelques dames, elles étaient peu nombreuses : Mesdames Durand, Talet, Germain, Melle Soulard. La participation était plus importante chez les messieurs : Messieurs Ferran, Morin, Laud, Boiry, Germain et d'autres sûrement dont les noms m'échappent, mais l'ossature de l'équipe était celle-là.

     L'idée de créer un club de tennis à Loudun commençait à germer et la décision fut prise. Il fallait trouver le terrain pour construire les courts ! Pas question d'en demander le financement à la ville, il y avait après ces dures années de guerre d'autres urgences. L'emplacement nous fut accordé sur le stade municipal. Monsieur Ferran, qui était un homme très actif, prit les initiatives. Il obtint le terrassement. Ensuite, les personnes citées plus haut, se mirent au travail ; il fallait voir tout ce beau monde, peu habitué aux travaux manuels, manier des pelles et des pioches !

Tout d'abord, il nous fallut étendre une couche de mâchefer que nous avions eu grâce à l'obligeance de M. Rivasseau, chef de dépôt au chemin de fer de Loudun, après quoi Jacques Boiry nous offrit la possibilité d'aller retirer dans ses caves à champignons, cette terre blanche dénommée chapin, pour stabiliser le sol. Inutile de vous dire que le soir, après ce travail, nous étions tous en triste état.

Mais nos courts commençaient à prendre forme ; nous avions récupérer des vieilles tuiles et brique que nous concassions et, après les avoir tamisées, nous obtenions le fameux rougisol que nous n'avions plus qu'à rouler.

A ce stade de l'évolution des travaux, la question financière se présentait pour l'achat de l'entourage en grillage et ferrures. Hélas ! le club n'avait pas d'argent. M. Ferran proposa et lança une souscription par part nominale, remboursable à vue, à longue vue… et à perte de vue… D'ailleurs personne n'en réclama jamais le remboursement.

C'est ainsi que prit jour le Tennis Club de Loudun en 1947. Cela ne put se faire que grâce à la camaraderie et à l'amitié qui étaient la règle d'or du club.

Tout cet historique recueilli auprès d'un ancien président du club, M. Guy Germain, qui fut l'un des précurseurs du, T.C.L., montre que la constitution d'un club ne peut se faire sans la complaisance et le dévouement de personnes investies dans un sport.

M. Morin, ancien directeur de la Caisse d'épargne de Loudun, fut longtemps président du club. En 1968, il céda sa place à M. Lavaud, propriétaire d'un magasin de sport dont le premier objectif fut de développer l'esprit de compétition en intéressant quelques jeunes tels : M. Fournier, A. Grosbois, P. Rougeon, J.-L. Vivion. Leur rôle ne consistait pas seulement à jouer mais aussi à préparer les terrains (pose de rougisol, raclage, roulage, arrosage, peinture, etc.) les veilles de compétition. Puis d'autres prirent la présidence du club : MM J.-P. Lageot, A. Avoyne, G. Germain, S. Oble, A.Kling et J.-L. Vivion.

Le T.C.L. a donc vécu et progressé jusqu'en 1977, date de création du complexe sportif qui permit au club de bénéficier de 7 courts extérieurs. Une salle de tennis fut construite en 1983 avec occupation par les scolaires dans la journée, ce qui permit au club d'augmenter le nombre de ses adhérents.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document



Messagerie, Aide, Aranei-Orbis ? Copyright, etc.

Retour à l'article Loudun : page d'accueil .

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou vous remercie de votre visite

Dernière modification : 2009-12-17 - 10:05:35

  Contact | Aranei-Orbis ? | Recherchons | Aide | Crédit | Nouveautés

Déficience visuelle

Sites de la galaxie Aranei-Orbis

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou
Patrimoine régional entre Angers, Tours et Poitiers : personnages célèbres, coutumes, légendes, témoignages, histoire, géographie, architecture.
(jcraymond.free.fr)
Chansons anciennes
Chansons trouvées dans des cahiers datant d'avant la guerre de 1914-1918.
(cahierschansons.free.fr)
Arts des mots — Le Poémier
Poèmes et textes de mes amis et invités.
(lepoemier.free.fr)
Arts visuels
Œuvres de mes amis et invités.
(www.chez.com/araneiorbis)
Antick
Musée virtuel d'objets anciens, disparus ou en désuétude.
(antick.free.fr)
Domus-Libri
Maison des livres anciens restitués sous format numérique.
(domuslibri.free.fr)
Morts pour la France
Monuments aux morts et les noms qu'ils portent.
(mortspourfrance.free.fr)

Copyright :© Aranei-Orbis - 1997 - 2016 - Toute reproduction, adaptation, traduction réservée.

  Document made with KompoZer 

Valid HTML 4.01 Transitional Valid CSS!