A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou

Effrondrement du pont sur la Maine
à Angers (France-Maine-et-Loire)
par Jean-Claude Raymond

Table des matières

  1. Circonstances de l'effondrement du pont
  2. La cause de l'effondrement

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

Circonstances de l'effondrement du pont

Commencée après les journées de juin 1848, la réaction dans l'armée s'accentue après les élections de mai 1849. »
[…]
« Les punitions pleuvent sur les militaires d'opinion démocratique et socialiste. Le nombre de condamnations prononcées par les conseils de guerre pour cris séditieux passe de zéro dans les années 1845-1847 à neuf en 1848, douze en 1849, cinquante-six en 1850, cinquante-deux en 1851, trente-six en 1852. Les condamnés se sont rendus coupables d'un manquement à la discipline d'autant plus répréhensible qu'ils ont crié " Vive la République ! ", " Vive Ledru-Rollin ! " ou " Vive Raspail ! ". Ils n'auraient subi aucune sanction s'ils avaient acclamé le nom de Louis-Napoléon Bonaparte... »
[…]
La mutation en Algérie est la mesure la plus souvent utilisée pour épurer les troupes métropolitaines de leurs éléments subversifs. De juin 1848 à décembre 1849, elle est appliquée dans l'armée de Paris à une moyenne de vingt-cinq sous-officiers et soldats par régiment, selon le
Journal du maréchal de Castellane. En mars 1850, un régiment entier, le 11e léger, doit partir en Afrique, parce qu'il compte trop de lecteurs de " mauvais journaux "et d'électeurs de gauche. De graves incidents jalonnent sa route. À Saumur, la foule s'ameute autour de lui pour protester contre sa proscrition. À Angers, le pont suspendu s'effondre au passage du 3e bataillon et deux cents vingt hommes se noient dans la Maine. Les survivants accueillent le prince-président et son ministre de la Guerre, venus en visite de condoléances, au cri vengeur de " Vive la République ". Les officiers sont mis aux arrêts et quatre soldats en prison. Le capitaine Loubert est dénoncé aux autorités supérieures comme socialiste.  Mais le ministre décide, le 18 mai, de lui laisser son emploi, " puisque le 11e léger va en Afrique, où l'on n'a guère le temps de faire du socialisme, si ce n'est avec les bédouins de ce pays-là. 

C'est à partir de l'effondrement de ce pont que les armées ne défilent plus au pas sur les ponts.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document

La cause de l'effondrement

Le phénomène de résonnance

Beaucoup de phénomènes physiques sont des phénomènes vibratoires. Le son n'est autre que la mise en vibration de l'air. Certains corps sont aptes à vibrer lorsqu'on les sollicite : cordes frappées du piano, pincées de la guitare, frottées du violon, courant d'air turbulent dans un sifflet, les instruments à vent ou encore les cordes vocales, en général tout choc. Mais ce phénomène existe également dans les ouvrages d'art métalliques ou en béton, en électricité. Ils peuvent être destructeurs comme nous allons le voir ou mis à profit pour la sélection des ondes radio dans les récepteurs radio et de télévision ou encore dans le trampoline.

L'acier, le fer, la plupart des métaux sont capables de vibrer, ex.  : le diapason. Les ponts métalliques sont aussi capables de vibrer à des fréquences trés faibles inaudibles par les hommes. Il en est de même du verre. Prenez un verre de cristal bien dégraissé. Passer votre doigt sur le bord de ce verre. En l'absence de gras, votre doigt accroche et son déplacement, à une certaine vitesse, induit de petites secousses qui font vibrer le verre qui émet alors un son à la vibration propre du verre. Qui n'a pas entendu parler des verres de cristal qui se cassent lorsqu'on joue certaines notes. Supposons maintenant qu'un violoniste joue la note émise par le verre (sa vibration propre), la vibration sonore fait vibrer le verre qui émet la même note et fait vibrer le verre encore plus fort et si la violoniste maintient la note assez fort le verre vibre tellement qu'il se brise. En physique on dit que le verre est entré en résonance avec la note du violon.

Le régiment sur le pont sur la Maine marchait au pas. Tous les soldats frappaient le tablier du pont au même instant. Le choc engendrait une légère déformation du pont. Cette déformation se propage le long du tablier et revient au bout d'un temps dépendant de la fréquence propre du pont, après avoir été réfléchie aux extrémités du tablier. Une vibration isolée est vite amortie car les matériaux du pont l'absorbent rapidement. Malheureusement, dans notre cas, la cadence du pas des hommes était très proche de celle du pont et les hommes frappaient à nouveau le pont au moment où la vibration précédente revenait encore peu amortie et l'amplifiaient. Ainsi, le pont se mit à vibrer de plus en plus fort jusqu'à son effondrement.

Navigation vers le début du documentMotif pour séparer les paragraphesNavigation vers le début du document



Messagerie, Aide, Aranei-Orbis ? Copyright, etc.

Retour à l'article Angers - accueil .

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou vous remercie de votre visite

Dernière modification : 2008-01-04 - 17:46:10

  Contact | Aranei-Orbis ? | Recherchons | Aide | Crédit | Nouveautés

Déficience visuelle

Sites de la galaxie Aranei-Orbis

A la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou
Patrimoine régional entre Angers, Tours et Poitiers : personnages célèbres, coutumes, légendes, témoignages, histoire, géographie, architecture.
(jcraymond.free.fr)
Chansons anciennes
Chansons trouvées dans des cahiers datant d'avant la guerre de 1914-1918.
(cahierschansons.free.fr)
Arts des mots — Le Poémier
Poèmes et textes de mes amis et invités.
(lepoemier.free.fr)
Arts visuels
Œuvres de mes amis et invités.
(www.chez.com/araneiorbis)
Antick
Musée virtuel d'objets anciens, disparus ou en désuétude.
(antick.free.fr)
Domus-Libri
Maison des livres anciens restitués sous format numérique.
(domuslibri.free.fr)
Morts pour la France
Monuments aux morts et les noms qu'ils portent.
(mortspourfrance.free.fr)

Copyright :© Aranei-Orbis - 1997 - 2016 - Toute reproduction, adaptation, traduction réservée.

  Document made with KompoZer 

Valid HTML 4.01 Transitional Valid CSS!